• Anne Givaudan et Antoine Achram

    Robin des Bois

    Notre dernière vidéo

  • Soins Esséniens

    Les soins esséniens

Tous Vaccinés, Tous Protégés ?

Christine Cotton
Guy Trédaniel Editeur

« Depuis quand utiliser un produit en vie réelle sur la population générale est-il le moyen de l’évaluer ? On se demande à quoi servent les essais cliniques, alors ? » Questions centrales de Christine Cotton, biostatisticienne, 23 ans d’expérience dans les essais cliniques, qui apporte dans cet ouvrage son regard de scientifique aguerrie pour éclairer avec brio 2 ans de non-dits, de propagande et de mensonges.
L’auteur nous emmène dans une enquête à travers une analyse méthodologique implacable, mais pleine d’humour, et des témoignages émouvants de plusieurs dizaines de victimes d’effets post-vaccinaux anti-covid.
Les témoignages mettent l’accent sur le véritable chemin de croix de ces personnes avant d’être enfin entendues par un médecin ou un spécialiste. Les patients qui évoquent un lien possible avec le vaccin, ne sont pas pris au sérieux par les professionnels de santé qui les considèrent comme des malades imaginaires, stressés, voire hypocondriaques ou paranoïaques.
Ce n’est qu’après de multiples visites chez des médecins généralistes (parfois une quinzaine), des cardiologues, neurologues, immunologues, ORL, des examens en tout genre (IRM, TEP-scan, prises de sang), des dizaines, voire des centaines de kilomètres parcourus pour comprendre ces pathologies soudainement apparues, que le diagnostic est enfin posé : maladie de Charcot, méningo-encéphalite post-vaccinale, SLA, thromboses, etc…
Incompétence générale du corps médical ? Incommensurable bêtise ? Incompréhensible déni ? Les questions restent posées.
Pourtant fin 2021, 82 pathologies qui affectent les systèmes cardiovasculaire et neuromusculaire, le cerveau, les organes reproducteurs et les oreilles ont fait l’objet d’un signalement européen par le comité de suivi de l’ANSM.
Un chapitre est consacré au rôle des fact-checkers employés par les médias de masse, celui des scientifiques de plateaux et des savants auto-proclamés du net qui ont largement contribué à défendre le vaccin et en minimiser les risques, mais aussi à faire circuler la désinformation et attaquer, diffamer, insulter des experts en leur domaine (Pr Montagnier, Pr Raoult, Pr Perronne, A. Henrion Caude, entre autres). Christine Cotton n’a pas échappé à ces harcèlements visant à ternir son image et faire douter de son expertise.
Enfin, l’auteur exprime sa confiance dans le « grand réveil ». Dans le monde entier de plus en plus de médecins qui étaient favorables à la vaccination rejoignent le camp des lanceurs d’alerte. De son côté, Christine Cotton a mis un terme à ses fonctions de biostatisticienne pour l’industrie pharmaceutique et consacre désormais son expertise des essais cliniques à la défense des victimes des injections. D’autant qu’en France, de nombreuses procédures judiciaires sont en cours émanant d’associations de victimes qui demandent la reconnaissance des dommages post-vaccinaux dont ils souffrent.
Un livre très riche, captivant, même s’il n’aborde les injections anti-covid que sous l’angle des essais cliniques et des effets secondaires. — LD.

Anne Givaudan et Antoine Achram