Editions Sois, Aura-Sois-Formation : Le site de Anne Givaudan et du Dr Antoine Achram

Le site de Anne Givaudan et le Dr Antoine Achram

 

LES BILLETS D’HUMEUR D’ANNE GIVAUDAN


–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

• Ne nous laissons pas réduire à l’état
de légumes (ceci dit, j’aime les légumes)

Bonjour à tous et à toutes,
Bonne nouvelle ! J’ai de plus en plus de possibilités d’être en accord avec mes choix et j’ai envie de vous le partager…
Après l’histoire des pertubateurs endocriniens que l’on trouve partout, j’ai revécu le même malaise que lorsque j’écrivais “l’incroyable destin de Gina”. Gina montrait comment était prévue l’éradication d’une grande partie de la population mondiale et au mieux l’endormissement de celle-ci par des substances toxiques. Certains vont me cataloguer de “conspirationiste” mais c’est en effet ainsi que les choses se passent.
Je suis atterrée de constater chaque jour combien nous sommes soumis aux toxiques : les pesticides mortels dans la nourriture, les nuages nocifs émis par les chemtrails, les plastiques plein de phtalates, les vaccins, les cotons-tiges et les couches pour enfants sont dangereux… et j’en passe.
On ne sait plus où donner de la tête (d’ailleurs il est bien mieux de la garder sur les épaules). Nous mangeons bio dès que cela est possible mais même là, attention ! Nous étions en Sardaigne et nos stagiaires, nous voyant chercher des aliments bio, riaient pensant que nous étions bien naïfs. Une émission de la TV nationale venait de démontrer que le bio était bien souvent une escroquerie (ce qui est parfois vrai selon le pays de provenance et le label).
C’est alors qu’à travers ce nuage sombre j’ai enfin entrevu des possibilités :
En France, pour les cosmétiques, j’ai aimé "Slow Cosmétique” (qui n’est pas une marque mais un label de qualité). J’ai essayé les produits et je continue. Il y a de plus en plus de créateurs ou créatrices de produits de qualité qui ne sont pas connus et mériteraient de l’être. Chez nous, ”la Sorcière gentille” en est un bon exemple.
En ce qui concerne la nourriture il y a aussi de petits producteurs qui n’ont pas forcément de label mais qui ne mettent rien de nocif sur leurs cultures.
Et puis je me suis dit que c’était illogique de ne pas manger de viande et de porter du cuir aux pieds. Là aussi j’ai déniché deux sites bien informés : "trouver des chaussures vegan à son pied” et "la Vie en Vegan" sachant cependant que vegan ne signifie pas forcément bio et que les deux ensemble c’est mieux.
Ça y est j’ai mes chaussures en “cuir vegan” (drôle d’appellation) de marque italienne et en plus elles sont jolies, confortables bien qu’un peu chères.
Continuons !
J’ai des vestes en plumes très pratiques donc chaudes et faciles à emporter en voyage mais et c’est là le hic… j’ai appris qu’on arrachait les plumes aux oies vivantes qui l’étaient beaucoup moins après.
Alors j’ai cherché… J’ai trouvé pour un cadeau une veste sans plumes, fourrée en fibre de bambous aussi légère et chaude que si elle avait été en plumes et en plus avec le logo “Nous, on aime les canards avec des plumes”, plutôt sympa!
Ouf ! Quoi qu’on en dise, il y a de plus en plus de belles initiatives et le monde change.
Alors contribuons à ce changement et ne nous laissons pas réduire à l’état de légumes (ceci dit, j’aime les légumes). Au lieu d’un tee-shirt en coton plein de pesticides, achetons celui en lin ou chanvre ou coton bio. À la place des vins bourrés de toxiques, demandons celui qui est bio ou encore mieux, bio dynamique.
Je suis certaine que vous ferez encore mieux que moi et que vous allez trouver comment coller à vos aspirations en évitant les pièges du "green washing”.
Nous avons un pouvoir immense, celui de dire non à ce que l’on ne veut plus et oui à ce que l’on veut. C’est un pouvoir auquel peu de commerçants résistent et qui peut rendre le monde plus beau. Regardez ce qui se passe aux États-Unis, le discours de résistance d’Angela Davis :
https://blogs.mediapart.fr/cyril-molesini/blog/290117/le-discours-de-resistance-dangela-davis
Encourageons les initiatives qui sont faites par des personnes convaincues et non celles qui sont promues à coups de millions.
Comme me le disent mes enseignants d’autres mondes : "l’humain est étrange… il est lumineux mais ne veut pas le reconnaître, il est puissant et se croit faible…”
Chaleureusement à vous,
Anne Givaudan – 30 janvier 2017.
Cliquez pour voir l'image en grand.


–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

• Le jour du Seigneur
mais aussi celui des chasseurs

Ce dimanche nous étions avec des amis en ballade dans notre campagne.
Paysages magnifiques, rien à dire sinon d’admirer jusqu’à ce qu’un évènement vienne troubler ce tableau idyllique : nous avons commencé à entendre des cris de sanglier puis nous avons vu en bas dans la vallée un sanglier aux prises avec des chiens de chasse puis un chasseur chargé de l’achever.
Bref ! Nous avions oublié que le dimanche n’était pas seulement le jour du Seigneur mais aussi celui des chasseurs.
Tandis que de l’endroit où nous étions nous assistions impuissants au carnage, il nous était difficile d’envoyer de la lumière
aux chasseurs et aux chiens.
La mort lança son voile quelques instants dans la vallée et je pus voir une brume invisible aux yeux humains se répandre puis disparaître...
La ballade se termina et mes sentiments d’impuissance et de colère s’estompèrent enfin. Je pus envoyer de la lumière à la scène de chasse et  je reçus au même moment un petit mail (vidéo) de mon neveu (végétarien).
C’est drôle et il montre la bêtise humaine d’une manière humoristique qui permet de prendre de la distance. Nous vous le proposons tel quel et vous souhaitons des fêtes riches en Joie et beautés.
Anne et Antoine – 19 décembre 2016.


–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

• Reprenons notre pouvoir
d’humain « debout »

Nous sommes ces derniers temps envahis par des messages qui ne viennent pas d’en haut et qui nous font redouter le pire :
Obama a demandé que ses citoyens emmagasinent des vivres et de l’eau pour trois mois en cas de "perturbation climatique spatiale ».
(October 13, 2016, Executive Order -- Coordinating Efforts to Prepare the Nation for Space Weather Events :
https://www.whitehouse.gov/the-press-office/2016/10/13/executive-order-coordinating-efforts-prepare-nation-space-weather-events)
Angela Merkel a fait de même tandis que les médias alternatifs des domaines santé nous alarment sur le cauchemar de l’antibiorésistance.
Je passe sur bien d’autres nouvelles alarmantes où l’on épluche vivant les lapins pour leurs poils angora et les oies pour leurs plumes.
De quoi déprimer sauf... et c’est à cela que je veux en venir… sauf si l’on reprend notre pouvoir d’humain « debout » conscient de sa lumière et de sa liberté de dire oui ou non.
OK, nous allons faire des provisions et être le plus autonome possible, ce n’est pas plus mal et puis pourquoi nous alarmer puisque nous savons que le monde est en mutation et que nous le sommes aussi par la même occasion ?
OK, nous ferons attention à l’origine des produits que nous achetons en refusant ce qui crée de la souffrance ou de l’esclavage qu’il soit humain ou animal.
Et enfin, nous prendrons conscience que nous sommes responsables en grande partie de tout cela…Nous voulons toujours plus et toujours moins cher alors les marchands nous offrent du moins cher mais à quel prix !
Nous cherchons tous le bonheur et aujourd’hui nous attendons des moments plus heureux qui arriveront peut-être demain ou plus tard, mais qui vous dit que demain sera mieux qu’aujourd’hui ?
Alors voilà ce que je propose : faisons du ménage dans nos vies, dans nos façons de faire, de consommer et d’être heureux.
Soyons heureux ici maintenant, tout de suite, quels que soient les hoquets de la planète terre et les nôtres. Le monde sera ce que nous en ferons et ce que nous serons. L’extérieur est toujours le reflet de ce que nous sommes, c’est une banalité et une réalité.
La grosse pleine lune qui vient de passer fait remonter nos émotions et tout ce qui est à guérir. C’est inconfortable certes, mais tellement important pour continuer la route. L’année qui vient est une année nouvelle sur tous les plans.
Quelle soit meilleure ou pire ne doit pas nous inquiéter car je suis certaine que vous allez en faire une très belle année.
Et si nous décidions d’apporter notre contribution en répandant un peu de joie et de légèreté autour de nous afin que le chemin soit plus doux pour tous.
Antoine et moi nous vous souhaitons de profiter de chaque instant car ce que vous en ferez contribuera au monde qui vient et à l’année qui approche à grands pas.
Nous vous aimons,
Anne et Antoine — 4 décembre 2016.


–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

• Cosmétiques : identifiez votre ennemi !

"Y en a marre de cette planète où il faut faire attention à tout !"
Ça, c’est l’exclamation de mon chéri (Antoine) qui me regarde loupe à la main vérifier chaque produit de la salle de bain.
En effet je viens de recevoir un mail de Julien Kaibeck du groupe slow cosmétiques notant les perturbateurs endocriniens. J’ai donc décidé ce soir-là de passer en revue tous les produits quotidien de ma salle de bain avec une loupe, bien entendu, car je défie qui que ce soit de lire sans loupe la minuscule écriture de la composition de crèmes et autres cosmétiques.
Nous voyageons beaucoup et parfois j’achète ces produits à l’étranger pour m’apercevoir à présent dans mon enquête que certains pays n’ont pas l’obligation de noter la composition des produits.
Puis je découvre (même si je le savais…un peu) que « sans parabène » ne signifie pas que le produit n’est pas toxique…
Bref je passe tous les produits au crible depuis le dentifrice jusqu’aux shampoings et autres cosmétiques et je remplis peu à peu un sac poubelle, d’où la réflexion d’Antoine.
Il est évident que seuls les produits cosmétiques ne vont pas suffire à nous rendre malades et que nos pensées contribuent bien davantage à nous empoisonner le corps et l’esprit mais ces substances peuvent tout de même contribuer à affaiblir notre immunité.
Alors, je vous passe cette liste et qui sait, vous découvrirez peut être vous aussi les charmes du tri et la joie de vous désencombrer en vous faisant du bien !
Chaleureusement,
Anne.
Lisez ou relisez l'article de Julien Kaibeck
Comment éviter les perturbateurs endocriniens sur Thérapeutes magazine.

EDITIONS SOIS / AURA SOIS FORMATION - L'Essenie - 24580 Plazac - Tél. 05.53.51.19.50 - editions@sois.fr / aura@sois.fr / aurasois.italia@gmail.com
Site créé par IRCF